Anxiogène et sombre, le court-métrage réalisé par Jane Schinasi se révèle brûlant d’actualité aujourd’hui. Après l’explosion d’un four sur le site nucléaire de Marcoule (Gard) dans la matinée du lundi 12 septembre, plusieurs associations ont alerté l’opinion sur les dangers liés aux centrales atomiques. L’accident a entraîné la mort d’un ouvrier et en blessant quatre autres. Le collectif ajoute que les mesures de protection de la population n’ont pas été prises par les autorités. D’après l’association Sortir du Nucléaire : “Le site comporte de très nombreuses installations nucléaires, stocke de grandes quantités de déchets radioactifs et manipule du combustible MOX, donc du plutonium.”

Sortir du nucléaire s’inquiète également du risque de fuite et de contamination : “Claude Guéant, notre ministre de l’Intérieur, affirme qu’il n’y aurait pas de fuite radioactive. L’explosion du four a t-elle mise en cause l’intégrité du système de confinement du bâtiment et de filtration des éléments radioactifs ? Comment notre ministre peut-il affirmer qu’il n’y a aucune fuite ? Des mesures ont-elles été effectuées sur le site ?”

Plus remonté, le comité antinucléaire du Vaucluse pointe près de 15 accidents survenus dans l’usine nucléaire la plus ancienne de France ces 10 dernières années et demande sa fermeture. L’autorité de sécurité nucléaire avait déjà constaté des lacunes de sécurité en 2008, toutefois, elle a déclaré mercredi que son enquête ne permettait pas encore d’établir des liens entre l’accident et une éventuelle négligence.

Du côté politique, le débat a rebondi jusqu’aux primaires du Parti Socialiste. Les six candidats se sont prononcés pour une baisse de la production nucléaire et Martine Aubry et Ségolène Royal se sont engagées pour une sortie du nucléaire à moyen terme.

Corentin Chrétien

Comments are closed.